Occupation du pole emploi de Vannes ouest

130220122303041_9_000_apx_470_

   

Ni chômage, ni précarité, mobilisation !

 

 RDV: Mercredi 27 février à 9h45 devant le pole emploi de Vanne Ouest (  3 Rue Marie Curie Plescop )
Aujourd’hui, le gouvernement actuel continue la politique de l’ancien gouvernement.
Malgré les belles promesses électorales, rien ne change pour les travailleurs, et encore moins pour les chômeurs…
Aujourd’hui, plus de 5 millions de chômeurs ! 9 millions de personnes vivant sous  le seuil de pauvreté ! Plans sociaux, licenciements massifs, délocalisations, casses industrielles se succèdent tous les jours en laissant au bord du chemin des familles qui se démènent pour survivre. La colère est là ! La politique d’austérité engagée au niveau français comme dans toute l’Europe, au nom de la compétitivité, conduit à réduire le niveau de vie des populations. La réduction des budgets engage une spirale infernale, réduisant les débouchés et augmentant le niveau du chômage de façon dramatique.
Nous demandons depuis des années que l’on augmente de manière importante les moyens de pôle-emploi pour pouvoir améliorer l’acceuil, construire une véritable relation de confiance des demandeurs d’emploi et des personnes précaires.
Les conseillers sont surchargés de suivis, souffrent de stress lié aux cadences du travail, sont inefficaces face aux attentes des chômeurs. Cette sous-traitance du chômage est inadmissible pour les conseillers ainsi que pour les usagers.
Les chômeurs sont angoissés, sont culpabilisés, se sentent incompris et démunis.
Le  constat sur la condition du travail est édifiant: en 2013, 80% des contrats d’embauche sont des contrats précaires (CDD, intérims,sous-qualification,temps partiel).
Nous demandons que le gouvernement de Mr Ayrault se pose la question d’un revenu décent pour tous afin d’éviter d’exclure des populations déjà fragiles au nom des valeurs de solidarité, d’égalité et de fraternité. Il faut dire stop à la paupérisation des chômeurs et des précaires, lutter contre cette criminalisation afin d’éviter des drames, comme celui de Nantes le mercredi 13 février 2013, qui sont le comble du désarroi et de grande souffrance.
C’est pourquoi, il faut absolument que les chômeurs, les personnes précaires se rassemblent, se fassent entendre dans leur pôle-emploi afin de signifier aux politiques:
Maintenant, cela suffit, comprenez notre situation qui est celle de la désespérance aujourd’hui. Pour la défense de l’emploi et de nos droits, nous restons  déterminés à  porter haut et fort nos revendications pour une vie meilleure et plus de justice sociale. Face aux licenciements, aux destructions d’emplois, à la politique de sanctions de Pôle-emploi et  aux  pressions du patronat, ensemble, portons notre colère dans la rue.
En guise d’un « Plan stratégique » qui accentuera les contrôles et les radiations, nous voulons un véritable service public de l’emploi et de véritables formations. Nous voulons un emploi stable, choisi, qualifiant pour tous. Nous exigeons l’arrêt des licenciements. Nous exigeons le  Smic à 1.500€, l’augmentation des salaires, des pensions, des indemnités chômage et  des minima sociaux. Nous voulons la parole et la représentation collectives des chômeurs et des précaires organisés sur les politiques publiques qui les concernent. Nous voulons  que la prime de Noël soit portée à 500 € pour tous les demandeurs d’emploi, ainsi que le rétablissement de la DRE (dispense de recherche d’emploi) et de l’AER (allocation équivalent retraite) à  partir de 58  ans.
Les fraudeurs, les assistés, les voleurs, ce sont les actionnaires qui vont planquer l’argent  gagné sur le dos des salariés en Suisse, Belgique, Îles Caïman, Lichenstein…
Les fraudeurs, les assistés, les voleurs, ce sont les patrons qui encaissent des sommes considérables : 172 milliards d’euros d’aides, de mesures, d’exonérations variées déversées tous les ans aux grandes entreprises. Tout en  licenciant, délocalisant, détruisant les emplois. Avec ces 172 milliards, on peut éradiquer le chômage, et proposer un emploi décent à salaire décent aux 6 millions de personnes privées d’emploi ou en sous-emploi.
Chômeurs,  jeunes précaires, salariés, retraités, licenciés boursiers ou  économiques, mobilisons-nous ensemble pour sortir du chômage et de la précarité!  D’autres perspectives sont possibles ! Engageons la lutte pour l’emploi et contre l’austérité !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :